nov. 28, 2011

30e VICTOIRE POUR MARLIES SCHILD

Et de 30 pour Marlies Schild. La reine du slalom du team Atomic poursuit sur la même lancée que la saison dernière. Elle a réalisé une performance hors norme en slalom, décrochant sa 30e victoire en Coupe du monde, la 28e en slalom. Elle a remporté la compétition avec 1,19 seconde d’avance. L’équipe de coureurs Atomic D2 a brillé à Aspen, avec 4 dames classées dans le top 9, dont Mikaela Shiffrin, une jeune athlète de 16 ans débutant en Coupe du monde.

« On ne peut pas forcer le destin. Mais si on laisse faire les choses, elles s’arrangent d’elles-mêmes. Et c’est ce qui rend le ski si agréable. » C’est ainsi que Marlies Schild explique son succès. Nous l’avons interrogée pour savoir comment il était possible que quelqu’un d’aussi bon puisse encore progresser. Marlies nous a répondu : « En étant passionné par ce que l’on fait, en travaillant dur et en étant entouré par une équipe qui partage son enthousiasme. » L’enthousiasme d’ATOMIC booste donc Marlies et son équipe. Rudi Huber, directeur d’ATOMIC Racing : « Il y a de nouveaux composants dans le matériel que notre team utilise en Coupe du monde. Des performances aussi extraordinaires que celle de Marlies Schild prouvent que nous allons dans le bon sens. »

Marlies Schild, âgée de 30 ans, n’est pas la seule à démontrer que tout est possible avec le nouveau matériel ATOMIC. À seulement 16 ans, l’Américaine Mikaela Shiffrin participait à son premier slalom de Coupe du monde et a terminé 8e. La jeune fille originaire de Vail est actuellement championne des États-Unis en slalom et a décroché la médaille de bronze aux Championnats du monde Junior de Crans Montana.

JOACHIM PUCHNER DEUX FOIS DANS LE TOP 10

Dès les premières courses de vitesse à Lake Louise, Joachim Puchner a confirmé ses excellents résultats de l’an dernier en se classant 8e en descente et 7e en super-G. Du haut de ses 24 ans, l’athlète originaire de Salzbourg fait désormais partie de l’élite de Coupe du monde. Quant au champion du monde Erik Guay, contrarié dans sa préparation par une hernie discale, il s’est déclaré satisfait de sa 6e place en super-G : « Je suis vraiment content que mon dos soit rétabli. »

Share