sept. 08, 2011

HIRSCHER EST PRÊT

Le goût de l’action. Marcel Hirscher (22 ans) joue un jeu d’équipe. L’athlète système ATOMIC (skis, fixations, chaussures, casque, lunettes) qui s’est complètement remis de sa fracture du scaphoïde subie en février le prouve chaque jour dans ses préparatifs. Hirscher lui-même, son père Ferdinand, le spécialiste ATOMIC des chaussures Andreas Dudek et le légendaire préparateur de matériel d’ATOMIC Edi Unterberger travaillent ensemble à la configuration idéale pour l’hiver qui vient.

« Cette blessure m’a appris beaucoup de choses et m’a fait mûrir », a déclaré Marcel Hirscher, très pensif, considérant qu’il est un jeune « sauvage » amoureux de sa moto, du parachutisme et de « tout ce qui est rapide, dangereux et interdit ». « Lors de cette interruption forcée, j’ai profondément senti l’importance qu’ont mes ami(e)s et ma famille. Ne rien pouvoir faire est très pénible. Mon sport est très important pour moi ». Depuis la guérison de sa blessure, le triple champion du monde junior qui a gagné trois courses de Coupe du Monde depuis son début en Coupe du Monde en mars 2007 a travaillé avec minutie à ses préparatifs pour sa quatrième saison de Coupe du Monde complète.

HIRSCHER FAIT SES SACS : 400 KILOS POUR SON PREMIER VOYAGE EN NOUVELLE- ZÉLANDE

 
« En août, je vais en Nouvelle-Zélande pour la première fois. Je suis très excité par les conditions qui m’attendent là-bas », déclare Marcel Hirscher, quatrième du slalom des Jeux Olympiques à Vancouver, avec un grand sourire. Le préparateur de matériel d’ATOMIC Edi Unterberger, qui a déjà travaillé avec des grandes stars d’ATOMIC comme Hermann Maier, Stephan Eberharter, Markus Wasmeier et Michael Walchhofer, apportera avec lui 400 kilos de bagages (27 paires de skis) pour son protégé Marcel Hirscher. Edi et le père de Marcel, Ferdinand, un moniteur de ski qui a mis le petit Marcel pour la première fois sur des skis à l’âge de 2 ans, passent des heures dans l’atelier d’ATOMIC pour essayer de composer la configuration idéale pour le spécialiste des compétitions techniques. « Fredl, le père de Marcel, a de bonnes idées. Il passe beaucoup de temps à étudier et analyser de près les vidéos de Marcel. Il en résulte une coopération excitante et productive », déclare le spécialiste de la préparation Unterberger en complimentant le passionné du matériel qu’est le père de Marcel Hirscher.