nov. 14, 2011

ELIAS AMBÜHL REMPORTE L’OR AU BUDAPEST FRIDGE !

L’athlète ATOMIC Elias Ambühl a décroché samedi dernier, lors du Budapest Fridge, sa deuxième victoire sur trois compétitions. Une fois de plus, la star suisse du freeski est parvenue à écarter certains des plus grands noms de la discipline pour s’assurer la première place.

Ayant déjà remporté le Freestyle.ch et frôlé le podium à Londres, Elias connaît un début de saison prometteur. Il a de nouveau boosté son image de vainqueur le week-end dernier, lors de la compétition de big air urbain de Budapest. Au terme d’une finale au suspense insoutenable, l’athlète ATOMIC a été sacré champion pour la deuxième année consécutive.

RECOMPENSE PAR SA REGULARITE

Le Budapest Fridge était pour Elias Ambühl l’occasion idéale de démontrer son talent, qui le place parmi les meilleurs riders du circuit freestyle, et le jeune rider suisse ne s’en est pas privé. Tout au long des rounds de qualification, Elias a su afficher sa supériorité en posant son double cork 1440° fétiche avec une facilité déconcertante. Son classement dans les huit premiers ne faisait aucun doute et son accès en finale n’a surpris personne. C’est là que l’excitation a atteint son comble : les riders étant jugés sur deux runs sur trois, la régularité était de mise. Pour pimenter encore davantage la finale, les tricks devaient être différents pour chacun des deux runs pris en compte. Pour le premier, Elias Ambühl a sorti un switch double 1080° mute grab impeccable, pratiquement parfait. S’il parvenait à plaquer correctement son double 1440°, il placerait la barre très haut pour les autres concurrents.

UNE FINALE PALPITANTE

Mais Elias a surpris tout le monde en perdant le contrôle à la réception de son double 1440°. Tous ses espoirs reposaient désormais sur son dernier saut. Pendant ce temps, son compatriote Kai Mahler avait déjà réussi ses deux tricks, un double cork 1080° mute et un switch double 1080° safety grab. L’athlète ATOMIC Elias Ambühl a cependant l’habitude de rider sous pression et, n’ayant plus qu’une seule chance de remporter le titre, il a su faire preuve de sang-froid afin de démontrer qu’il était bien l’homme à battre cette saison. Il a donc tenté le tout pour le tout avec un nouveau double cork 1440°, et cette fois, il s’est surpassé en allant encore plus haut et en effectuant une réception exemplaire lui permettant de remporter sa deuxième médaille d’or sur trois compétitions et sa deuxième victoire consécutive au Budapest Fridge.

Share