janv. 05, 2012

MARCEL HIRSCHER: ROI DE ZAGREB ET LEADER DE LA COUPE DU MONDE

Jamais deux sans trois. L’incroyable Marcel Hirscher, membre du team ATOMIC, a remporté sa troisième victoire de la saison au slalom de Zagreb, dans des conditions extrêmes. Il reprend ainsi les reines du classement de la Coupe du monde ! En tête à l’issue de la première manche, comment le coureur de 70 kg a-t-il réussi à maintenir son avance malgré les plats de la piste Sljeme et une température supérieure à 0 degré ? Le préparateur ATOMIC Edi Unterberger et Marcel Hirscher ont les réponses.


« Waouh ! Cette course a été vraiment difficile », a déclaré Marcel Hirscher en souriant à l’arrivée. « J’étais à la limite, j’ai failli abandonner. Dans de telles conditions, la seule solution est d’aller le plus vite possible, sinon on se fait distancer. » En tête à l’issue de la première manche, Hirscher est presque miraculeusement et acrobatiquement parvenu à signer le 10e meilleur temps lors de sa deuxième descente sur une Sljeme ramollie par la pluie. Avec 29 centièmes de seconde d’avance, il a été sacré roi de la neige de Zagreb, suivant l’exemple de la star ATOMIC Marlies Schild, sacrée reine de la neige il y a deux jours.

LE MARIAGE DE L’ENTHOUSIASME ET D’UN MATÉRIEL PARFAIT

Le tirage du dossard numéro 1 aura porté chance à Marcel Hirscher cette année. Et ce n’est pas un hasard si, pour la 6e fois de sa carrière en Coupe du monde, le numéro 1 apparaît à côté de son nom une fois la course terminée. Son enthousiasme est son premier allié : « J’aime tout simplement être dans la montagne, même en dehors des courses. Tant que je prends du plaisir à skier, tout va bien, » a-t-il déclaré à propos de la piste de bosses de Zagreb. Le succès de l’athlète est également le fruit d’un travail d’innovation permanent et d’un matériel parfait. Le préparateur ATOMIC Edi Unterberger explique : « Nous avons perfectionné le matériel de façon extrêmement précise pour faire face à des conditions comme celles-ci. Nous avons testé énormément de skis et en avons retenu 10 paires. Cette course n’avait rien à voir avec celle de Beaver Creek ou d’Alta Badia. »

Share