déc. 30, 2011

LES EXPLOITS DE SCHILD ET LA NAISSANCE D’UNE NOUVELLE ETOILE

Un championnat sensationnel. Quatrième slalom, quatrième victoire : Marlies Schild, l’exceptionnelle athlète du team ATOMIC, a fêté sa 31e victoire en slalom lors de la Coupe du monde de Lienz. Plus que 3 victoires et Marlies Schild égalera le record mondial de Vreni Schneider, et encore 6 pour qu’elle signe une saison parfaite avec 10 victoires d’affilée en slalom. L’athlète ATOMIC américaine de 16 ans Mikaela Shiffrin a elle aussi fait sensation en se classant 3e. Enfin, lors de la descente hommes à Bormio, Erik Guay n’est passé qu’à 22 centièmes de seconde du podium.

1,19 – 1,87 – 0,46 – 0,79. Ces chiffres représentent l’avance de Marlies Schild sur ses concurrents en Coupe du monde. « Je me régale à chaque course. C’est un pur bonheur de skier », a déclaré en souriant la star ATOMIC Marlies Schild après sa 33e victoire en Coupe du monde. Tandis qu’elle s’entraîne en vue de réaliser une saison parfaite en slalom, le préparateur ATOMIC Rudi Berger continue de travailler sur le matériel et les nouveaux objectifs : « Marlies est une perfectionniste, c’est un plaisir de faire équipe avec elle. Je crois que c’est la clé du succès. Nous avons encore une marge de progression en slalom géant. Après avoir obtenu les 11e et 15e places, nous voulons maintenant nous classer dans le top 10. » Âgée de 16 ans, la benjamine du team ATOMIC Mikaela Shiffrin était quant à elle ravie de son premier podium. La jeune prodige américaine est parvenue à décrocher la 3e place en signant le meilleur temps de la deuxième manche, après avoir terminé 12e de la première manche. Pas mal pour son 8e classement en Coupe du monde !

ERIK GUAY SE CLASSE QUATRIÈME À BORMIO MALGRÉ UN VENT DE FACE

Erik Guay s’est bien défendu sur la descente la plus raide du circuit de Coupe du monde. L’athlète d’ATOMIC a terminé 4e, tout comme lors de la course annulée de Val Gardena. « Je suis content d’avoir atteint l’arrivée sans incident. Malheureusement, j’ai eu le vent de face avant le saut de San Pietro, autrement j’aurais sans doute pu décrocher une place sur le podium. Maintenant, j’attends avec impatience les classiques de cette nouvelle année. »