nov. 22, 2011

ELIAS AMBÜHL SUR LA PREMIERE MARCHE DU PODIUM AU KING OF STYLE !

L’athlète ATOMIC Elias Ambühl se révèle être l’homme à battre de cette année, ayant déjà remporté trois des quatre principales compétitions de big air de ce début de saison. Le week-end dernier, Elias a en effet décroché une nouvelle victoire au King of Style de Stockholm. Additionné à la médaille d’or de Jossi au London Freeze, on peut dire qu’Elias et ATOMIC ont fait des étincelles sur le circuit de big air urbain cet automne, avec une victoire à chaque compétition.

Ayant remporté l’or au Freestyle.ch et au Budapest Fridge, et manqué de peu le podium à Londres, l’athlète ATOMIC Elias Ambühl avait le vent en poupe en arrivant à Stockholm pour le dernier grand événement urbain. Figurant parmi les plus anciens rendez-vous de big air urbain, le King of Style est considéré par beaucoup comme LA compétition à remporter et des athlètes du monde entier étaient venus se disputer la couronne.

UN PROFESSIONNALISME EXEMPLAIRE

Suite à des retards de vols et une arrivée tardive à Stockholm, Elias Ambühl a manqué la séance d’entraînement. C’est donc au moment de la compétition qu’il a effectué son premier saut. Certains auraient pu voir cela comme un handicap, surtout que le King of Style rassemble les plus grands noms du freeski. Mais l’athlète ATOMIC, un des professionnels les plus respectés du milieu, a une fois encore justifié son statut en posant dès le départ ses meilleurs tricks et en reportant immédiatement la pression sur ses adversaires. Pour la finale, tous les riders avaient droit à trois runs, dont seuls les deux meilleurs comptaient, et les tricks devaient être chaque fois différents.

UNE PERFORMANCE ROYALE

Elias Ambühl a aussitôt affiché ses intentions à Stockholm en attaquant par un énorme double cork 1260° reverse tail. La réception s’est avérée difficile pour de nombreux athlètes et Jossi Wells, lui aussi membre du team ATOMIC, n’a pas fait exception à la règle ce soir-là, chutant sur deux de ses tricks en finale. Le Kiwi a terminé huitième. La finale a tout de même été palpitante et, comme toujours lors de cette compétition, le mot d’ordre était la progression. Les finalistes ont sorti autant de doubles en switch que de doubles normaux, ce qui est extrêmement rare en compétition. Bobby Brown semblait bien parti avec son switch double cork 1260° suivi d’un double cork 1080° tail. Le Britannique James Woods était lui aussi en pleine forme et a plaqué un switch double cork 1080° ainsi qu’un double cork 1260° nose to mute. Mais comme toujours depuis le début de la saison, Elias a su répliquer et lorsqu’il a posé son switch double 1080° mute to japan sur son second run, l’identité du nouveau King of Style ne faisait plus aucun doute. Le phénomène suisse n’a jusqu’à présent été battu qu’une seule fois, au London Freeze, où son collègue Jossi Wells l’a éliminé lors des finales éliminatoires et a remporté la compétition. Les athlètes ATOMIC se sont donc placés sur la première place du podium à chacune des principales compétitions de big air urbain cette année, et avec trois victoires sur quatre, Elias Ambühl est à présent en tête du classement mondial de big air de l’AFP.

Share