FreeSki nov. 03, 2011

LE SKI À L’ÉCRAN

Silence, on tourne ! La saison hivernale devant débuter d’ici peu, les plus importantes sociétés de production de films de ski ont toutes sorti leurs réalisations. Cette année, on retrouve les riders d’ATOMIC à peu près partout, et de nouveau ils volent la vedette à tout le monde dans la plupart des grosses productions.

Il n’y a rien de mieux pour se mettre dans l’ambiance de la saison à venir que de regarder un film de ski. Des bandes-son fabuleuses, des plans à couper le souffle, un montage irréprochable, et surtout de l’action, encore de l’action et toujours de l’action, avec les meilleurs spécialistes du freeski au monde. Les athlètes ATOMIC sont très présents dans les productions de cette année, et avant tout dans le dernier film de Teton Gravity Research (TGR), One For The Road. Cette société de production, célèbre pour ses séquences de Big Mountain absolument spectaculaires, sort un film dans lequel toute une série d’athlètes ATOMIC, notamment Dana Flahr, Daron Rahlves, Sage Cattabriga-Alosa, Todd Ligare et Chris Benchetler, tiennent la vedette en taillant des courbes d’une dangerosité extrême et en franchissant des corniches d’une hauteur terrifiante. Toutes les disciplines du freeski sont représentées avec notamment Sven Kueenle qui fait la démonstration de sa maîtrise du Big Mountain, et Andreas Håtveit, Byron Wells et Mike Riddle qui tiennent le haut du pavé dans la catégorie freestyle.

Mais il n’y a pas que le film de TGR qui mérite d’être vu. Tim Durtschi et Oskari Raitanen font preuve de leur talent de freestylers dans The Grand Bizarre, de PoorBoyz, avec notamment la créativité stupéfiante d’Oskari qui s’exprime dans plusieurs villes scandinaves afin d’amener le ski sur le terrain urbain et de prouver qu’il est bien l’un des skieurs les plus inventifs dans son domaine. À l’opposé, Tim Durtschi a choisi de laisser libre cours à son exceptionnelle maîtrise du freestyle dans les champs de poudreuse vierge d’Alaska. Quant à Chris Benchetler, on le voit apparaître à de nombreuses reprises dans les multiples épisodes Web et films avec lesquels Nimbus Independent s’est bâti une renommée planétaire, et il ne manque pas l’occasion de s’y révéler comme l’un des meilleurs freestylers de Backcountry à l’heure actuelle. Dana Flahr n’a certainement pas chômé cette année : non seulement elle a un rôle de premier plan dans le film de TGR susmentionné, mais en plus elle tient le devant de la scène dans All.I.Can. de Sherpas. Cette nouvelle société de production a immédiatement assis sa réputation dans le milieu et a reçu le prix du meilleur documentaire décerné par IF3 à Montréal. Le nouveau film de Warren Miller, Like There’s No Tomorrow, a également permis à deux athlètes ATOMIC de s’illustrer brillamment. Caroline Gleich jaillit à l’écran dans une fabuleuse séquence poudreuse tournée dans l’Utah, tandis que Daron Rahlves démontre à nouveau qu’il est bien le touche-à-tout du freeski dans une séquence Banzai Tour et une autre en Amérique du Sud.

Et pendant ce temps, en Europe, les athlètes ATOMIC ne se sont pas non plus reposés sur leurs lauriers. Elias Ambühl et Tobi Tritscher font une démonstration de leur style et de leur talent dans Lifelong d’Aestivation, l’un des films de freeski les plus importants en Europe. Ces deux riders en profitent pour bien faire savoir qu’ils ne sont pas des débutants en matière de sauts, tandis qu’Eva-Maria Patscheider, dans le même film, montre aux garçons que les filles ne sont pas en reste et peuvent même les surpasser ! Sven Kueenle et Tobi Reindl tiennent deux des rôles principaux dans Nothing Else Matters de Legs Of Steel. Cette seconde réalisation de la société basée à Innsbruck prouve clairement que l’équipe de LOS fait partie des sociétés de production avec lesquelles il faudra compter à l’avenir. Les deux athlètes ATOMIC y font sensation.

Enfin, on trouve même un film de nos amis néo-zélandais qui s’adresse à un public plus large, adeptes du freeski ou non. Tim Pierce, le réalisateur des épisodes Web au succès phénoménal Winter Of Wells, réalise ici un documentaire long métrage sur la vie de la famille Wells. Ce film suit l’ascension des frères Wells, Jossi et Byron, ainsi que l’évolution de leurs cadets Beau James et Jackson. S’affranchissant des standards du film de glisse, Pierce met ici l’accent sur la vie de l’ensemble de la famille, y compris les parents, et sur le rôle central que joue le ski dans leurs vies et leurs relations. Mais ne croyez pas que ce film ne tient pas la route en termes d’images de ski, car les Wells offrent des performances spectaculaires sur la neige. Comme vous pouvez le constater, le choix est vaste cette année, quelle que soit votre préférence dans le monde du freeski, alors préparez-vous à en prendre plein les yeux !